La raison frustrante Les employeurs H-1B résistent Publication électronique de lACV et fichiers daccès public

(Roman Zelichenko ) (11 septembre 2018)

Je savais que vendre un logiciel de conformité en matière dimmigration ne serait pas facile. Même en tant quavocat spécialisé en droit de limmigration avec une expérience dans les domaines de la vente et de la technologie, je devrais trouver mon rythme.

Je fais aussi mes devoirs lorsque je fais du pitch. Je sais combien dACV chaque employeur H-1B à qui je parle ont déposé au cours des 10 dernières années. Je sais si oui ou non ils sont submergés pendant la saison de plafonnement H-1B en fonction du volume de lACV de janvier à mars. Je suis prêt pour presque toutes les questions, et si je nai pas de réponse, jen ai toujours une.

Et même lorsquun employeur décide que LaborLess ne leur convient pas, japprends. Japprends comment les délais de lentreprise, les budgets des services et les projets en cours ont un impact sur les décisions.

Mais il y a une raison pour laquelle lemployeur H-1B résiste à lautomatisation de ses processus de publication LCA papier et PAF qui me déroute complètement. Et jen ai entendu plus que ce à quoi je mattendais.

«  Nous lavons toujours fait de cette façon.  »

Cest vrai. Ce n’est pas un problème de budget ou de calendrier. Ce n’est pas parce qu’ils changent de direction et qu’ils n’ont pas la capacité de gérer de nouveaux logiciels. Cest simplement parce quils sont à laise pour publier des ACV sur papier et stocker des PAF sur papier et quils ne veulent tout simplement pas changer.

Voici quelques exemples de ce que jai entendu (légèrement paraphrasé):

  • «Notre directeur préfère continuer à faire les choses comme nous les faisons maintenant.»
  • «Nous sommes intéressés, mais il est difficile pour nous d’intégrer de nouveaux logiciels en raison de règles juridiques strictes. exigences. « 
  •  » Nous publions physiquement mais notre processus fonctionne pour le moment. « 
  •  » Notre avocat dimmigration nous a déconseillé les ACV électroniques. « 

La complaisance peut coûter cher

Harvard Business Review a écrit sur limportance de demander régulièrement à « pourquoi le faisons-nous de cette façon? » Bien sûr, les exemples de HBR étaient de grandes organisations qui devaient remettre en question leurs stratégies de base pour rester compétitives, mais cela ne signifie pas les mêmes principes que ne sapplique pas à un niveau inférieur. Forbes avait tendance à être daccord . Après tout, les gestionnaires et chefs de service qui réussissent dirigent leurs équipes comme des PDG dirigent des entreprises entières.

Et cest ainsi que je vois les dizaines de responsables de la mobilité mondiale, les directeurs détudiants et de chercheurs internationaux et dautres professionnels de limmigration. ai parlé. Ils gèrent des équipes de personnes qui suivent certains processus jour après jour et ils sont responsables de sassurer que tout se passe bien et efficacement.

Sauf que beaucoup de ces mêmes équipes perdent du temps sur leur conformité LCA processus en imprimant et en publiant des LCA sur papier, puis en stockant des PAF sur papier dans une armoire ou un tiroir de bureau quelque part dans le bureau.

Jai même écrit sur comment ce processus est inefficace .

Et voici où cela devient coûteux.

  1. Premièrement, heures des employés égales dollars de paie . Au lieu davoir une équipe de spécialistes de limmigration consacrant parfois plus dune heure à limpression, à agrafer et à classer les documents, puis à les récupérer manuellement en cas daudit DOL, ils devraient faire tout cela numériquement, en une fraction du temps. La publication électronique de lACV est autorisée depuis 2000, et maintenant que le DOL a jugé les PAF électroniques conformes en mars 2017 , il ny a plus dexcuse.
  2. Deuxièmement , par ayant un processus de conformité LCA automatisé , les employeurs H-1B peuvent contrôler plus facilement la qualité de leurs affichages LCA et PAF. De cette façon, lorsquun audit a lieu, ils ne seront pas condamnés à une amende pour non-conformité .
  3. Enfin, pour les grandes organisations et les cabinets davocats en droit de limmigration qui compilent les PAF de manière centralisée et les FedEx dans tout le pays, avoir des copies numériques de tout cela signifie économiser des milliers par an sur les frais dexpédition . Cela semble trivial, mais jai parlé à un cabinet davocats qui dépense plus de 10 000 $ par an pour simplement envoyer des PAF à des clients à travers le pays.

Tous ces avantages financiers sont contrecarrés par le «nous» « Philosophie ».

Ne pas passer au numérique fait place à la concurrence

Cela pourrait être plus pertinent pour les cabinets davocats en droit de limmigration que pour les employeurs H-1B, mais être compétent en technologie dans le monde daujourdhui se traduit par un avantage concurrentiel.

Les cabinets davocats, en particulier les plus petits (ce que sont la plupart des cabinets dimmigration), sont toujours perçus comme des établissements étouffants avec des meubles en acajou, des rangées de manuels juridiques et des tas de dossiers en accordéon rembourrés. Et même si cela semble parfois vrai, de nombreux cabinets davocats ont fait la transition ou sont en train de passer à des solutions de technologie juridique.

Par exemple, les cabinets davocats en immigration qui utilisent des plates-formes technologiques pour gérer leurs affaires et leurs relations clients mentionnent souvent cela comme argument de vente. J’ai vu des employeurs de H-1B changer d’entreprise en partie parce que le nouveau cabinet d’avocats était en mesure d’offrir un meilleur service grâce à la technologie pour des frais similaires ou même inférieurs. Et cela ne nuit pas à la concurrence – cest investir intelligemment dans la technologie pour mieux utiliser le temps des avocats.

Et cest ce que LaborLess offre à limmigration cabinets davocats – la capacité de fournir à leurs clients finaux des services daffichage électronique dACV et de fichiers électroniques daccès public Ainsi, les cabinets davocats qui créent des PAF pour leurs clients sur papier gagneraient beaucoup de temps en automatisant le processus. Les entreprises qui envoient des instructions PAF mais imposent à leurs clients finaux de gérer les publications LCA et les PAF pourraient utiliser LaborLess et commencer à le faire pour leurs clients, en apportant une valeur ajoutée avec un minimum deffort supplémentaire.

Essayer quelque chose de nouveau

Jai vu les avantages du changement organisationnel dans certains des endroits où jai travaillé

Ce nest pas facile, surtout lorsque le changement nest pas budgété ni même le bienvenu, et lorsque les pertes à court terme (par exemple, intégration, frais dinscription, etc.) éclipsent les gains à long terme (par exemple, efficacité et argent) au fil du temps).

Mais je suis convaincu que, à mesure que des entreprises plus disposées à tester de nouvelles technologies, y compris des technologies dimmigration comme laffichage électronique de lACV et la gestion des fichiers daccès public, les sceptiques finiront par emboîter le pas. >

Pour linstant, en tant que jeune startup, je ne fais que rouler avec les coups de poing.

Publié à lorigine sur le Blog LaborLess .